Pékin adoptera l’enregistrement

Les divers médias locaux ont rapporté cette nouvelle initiative, toutefois, il y a peu de détails spécifiques sur quels départements gouvernementaux seront responsables de cette surveillance et quand est-ce que l’initiative commencera. Le système d’enregistrement de « real name » exige que tous les rédacteurs et les éditeurs de médias en ligne à Pékin fournissent leur « vrai nom » et leurs cartes d’identification à une entité du gouvernement pour le traitement, le repérage et l’enregistrement.

La ville devrait aussi contrôler le nombre de nouveaux cybercafés cette année. Le département de sécurité publique municipale de Pékin travaillera avec les départements concernés dans la ville pour développer un logiciel pour les utilisateurs de réseau, incluant les cybercafés, les écoles et les utilisateurs de famille, afin de filtrer les informations malfaisantes en ligne gratuitement. Bien que les rapports des médias locaux ne soient pas spécifiques sur quel type de logiciel cela pourrait être, il se pourrait que ce soit le logiciel Green Dam Youth Escort qui a été récemment décrit dans les nouvelles.

Par ailleurs, Pékin recrutera environ 1.000 superviseurs de cybercafés volontaires pour surveiller les cybercafés et aider à supprimer les contenus pornographiques. Cela est compréhensible vu que Pékin dispose actuellement d’environ 370.000 sites web enregistrés.

Libre traduction de : Chinatechnews

Leave a Reply