Logiciel de filtrage en ligne en Chine

Pendant ce temps, le ministère a aussi publié une circulaire imposant à tous les membres de son groupe de renforcer l’éducation morale des élèves concernant l’utilisation de l’Internet et effectivement résister à un éventuel impact négatif de l’Internet sur les élèves du primaire et du secondaire. Le ministère estime que la large utilisation de nouveaux médias comme Internet et les téléphones mobiles a entraîné une influence négative sur les adolescents ainsi que l’ouverture de canaux de divertissement qui est nouvelle pour eux.

Le ministère exige que ses filiales forment les élèves pour utiliser Internet de façon légale, de dire non à des mots à caractère injurieux, obscènes, sexuels, et offensants, et d’apprendre à se protéger dans l’environnement Internet.

Le ministère propose que les étudiants doivent être encouragés à signaler les mauvais sites ou des fournisseurs d’informations illégales sur Internet ou dans l’utilisation du téléphone mobile. Le ministère n’a pas non plus clairement si le logiciel Green Dam Youth Escort doit être utilisé par les écoles.

L’an dernier, le gouvernement chinois a envoyé des avis aux grands fabricants de PC, en leur demandant d’effectuer une pré installation du logiciel Green Dam Youth Escort, qui vise à protéger les jeunes contre les informations nuisibles et les sites Web pornographiques, dans leur PC acheté en Chine après le 1er Juillet 2009 . Cependant cette action a ensuite été retardée.

Puis, il y a deux semaines, la société américaine Cybersitter LLC a déposé une action civile de 2.2 milliards de dollars devant un tribunal fédéral de Los Angeles contre la République populaire de Chine, deux fabricants de logiciels chinois, et sept principaux fabricants d’ordinateurs pour détournement de secrets commerciaux, concurrence déloyale, violation de droit d’auteur et de conspiration dans le cadre de leur distribution du logiciel Green Dam Youth Escort promu en 2009 par les agences du gouvernement chinois pour aider à bloquer l’accès à des sites pornographiques et illégaux. Les fabricants d’ordinateurs inscrits dans le complot incluent notamment Sony, Lenovo, Toshiba, Acer, ASUSTeK, BenQ et Haier.

La plainte de Cybersitter allègue que les fabricants chinois de Green Dam copient illégalement plus de 3000 lignes de code à partir de sa propre offre Internet de logiciel de filtrage, CyberSitter, et complote avec le gouvernement chinois et les fabricants d’ordinateurs pour la distribution de plus de 56 millions d’exemplaires du logiciel contrefait dans toute la Chine et aux porte-paroles chinois au niveau mondial.

Libre traduction de : Chinatechnews

Leave a Reply