Le secteur de la presse écrite en Chine

Cette mesure fait partie du plan de l’administration pour opérer une restructuration profonde du secteur.

Le chef de l’AGPE, Liu Binjie, a déclaré récemment que les publications non rentables ou qui ont d’autres problèmes seront fermées.

D’autre part, les publications qui s’en sortent bien peuvent s’attendre à un soutien de l’AGPE en arrangeant d’importants projets, en intégrant les ressources et même en les aidant dans leurs IPO, selon China Youth Daily.

M. Liu a déclaré que la réforme du secteur de la presse écrite va encourager les fusions et les acquisitions entre les médias et les publications afin de réaliser l’objectif de l’AGPE de créer sept grands groupes de médias à travers le pays dans les trois à cinq ans à venir.

Le 28 août, le CJAS (China Journalist Association Superintendent) est devenu le premier journal sous l’égide de l’AGPE à fermer après avoir échoué à attirer les investisseurs, d’après China Economic Weekly.

Les décisions de l’AGPE sont basées sur le rapport intitulé « Lignes Directrices pour Promouvoir Davantage la Réforme du Système de la Presse et de l’Edition», publié en avril. Le document a déterminé des principes clairs et un calendrier précis de la restructuration du secteur de la presse et de l’édition, selon l’article.

Les statistiques montrent que jusqu’à septembre, la Chine a créé 26 groupes d’édition au niveau provincial, 24 groupes de publication de l’agence officielle Xinhua, trois groupes de publication périodique et 49 groupes exploitant des journaux.

En fait, la réforme du secteur de la presse écrite est en cours depuis 2003, avec la restructuration des structures organisationnelles des journaux centraux. Le cas du CJAS est un signe que la réforme du système des journaux et des périodiques officiels va s’accélérer en Chine, a indiqué l’hebdomadaire.

L’AGPE a également surveillé les contenus des publicités dans les journaux. En 2007, on a interdit à deux journaux basés dans les provinces de Jilin et Hebei de publier des publicités pour des médicaments pour une période de 30 jours. Deux autres journaux, basés à Hainan et Shandong, ont subi la même pénalité pour sept jours, a déclaré le responsable.

L’AGPE a aussi ordonné aux journaux de surveiller le management de leurs services de publicité.

Source : Konaxis

Leave a Reply