Démission et corruption Chemins De Fer en Chine

M. Liu est le plus haut responsable chinois à être soumis à une enquête depuis que le patron du parti à Shanghai Chen Liangyu a été obligé à abandonner son poste en 2006 avant d’être condamné à 18 ans de prison pour corruption.

M. Liu a été démis de son poste de secrétaire du Parti Communiste au Ministère des Chemins de Fer dans le cadre d’une enquête disciplinaire, a annoncé Xinhua en citant la commission centrale du Parti. Bien qu’aucune annonce n’ait été faite sur le fait que M. Liu était toujours ministre, la révélation au public de telles enquêtes est souvent le prélude à des inculpations officielles. Sur le site internet du ministère, la page montrant la structure de ses dirigeants a été retirée au cours du weekend.

Conscient de la montée de la colère du public contre la corruption, Pékin a lancé ces dernières années une série d’enquêtes qui ont abouti à la condamnation d’un certain nombre de hauts responsables, dont le chef de l’administration des aliments et des médicaments, Zheng Xiaoyu, qui a été exécuté en 2007 pour corruption. Selon Xinhua, 146.517 personnes appartenant à tous les niveaux du gouvernement ont été punies pour corruption l’année dernière.

Dans le passé, le Ministère des Chemins de Fer a été l’une des bureaucraties les plus indépendantes du pays et a résisté aux tentatives de réformer certaines de ses procédures.

M. Liu, un responsable de carrière dans le secteur ferroviaire, a été nommé Ministre des Chemins de Fer en 2003, ce qui représente une période inhabituellement longue. Il était aussi membre du Comité Central du Parti.

Le Ministère des Chemins de Fer a annoncé le mois dernier que l’investissement dans le réseau ferroviaire intérieur pour 2011 pourrait atteindre 700 milliards de yuans (106 milliards de dollars), soit environ le même montant que celui de l’année dernière, avec près de 70 projets interurbains prévus.

Source : Konaxis

Leave a Reply