Fin aux plans de relance

Le chef de l’ADB a déclaré qu’il était trop tôt pour mettre fin aux plans de relance fiscaux et monétaires mis en place durant la crise financière puisqu’ils étaient toujours nécessaires au soutien de la reprise économique.

Il a ajouté que la croissance asiatique ne devrait pas provoquer une inflation galopante.

Haruhiko Kuroda a qualifié d’« assez appropriée » la décision surprenante de la Chine d’élever les exigences de réserves bancaires et a déclaré qu’il ne voyait pas de grand risque de bulles des prix dans la troisième plus grande économie au monde.

L’ADB prévoit que les pays asiatiques en voie de développement vont connaître une croissance de 6.6% cette année, contre 4.5% en 2009, la Chine se plaçant en tête avec 8.9% cette année.

Source : Konaxis

Leave a Reply