Haier – Fisher & Paykel

L’accord représente un pas prudent que fait Haier vers l’expansion mondiale. La compagnie a une historique de croissance basé sur les acquisitions agressives en Chine mais n’a pas reconduit la même stratégie à l’étranger.

Depuis l’accord avec F&P, Haier a été hésitant à intégrer et gérer une affaire sur un marché étranger. En 2005, Haier a été écarté par Whirlpool pour une part dans Maytag, le fabricant américain d’appareils électroménagers. Au début de cette année, Haier a annoncé qu’il renoncerait à se porter acquéreur de l’unité des appareils électroménagers de General Electric parce qu’il ne se considérait pas comme préparé à une expansion mondiale.

Le rapprochement entre Haier et F&P, qui se concentre sur les produits haut de gamme, permet au groupe chinois d’étendre ses activités vers les produits de prix élevés sur les marchés d’exportation. Les marchés de Haier à l’étranger ont été jusque-là concentrés sur les produits de masse.

Pour F&P, qui ont souffert de pertes financières, l’accord est la pierre angulaire d’un plan de recapitalisation qui comprend également 575 millions de dollars NZ sous forme de nouveaux crédits.

L’investissement Haier apporte à la compagnie deux sièges au conseil de F&P. Les compagnies se sont également mises d’accord pour coopérer dans le développement des produits du sourcing, de la fabrication et du marketing. L’acquisition, le marketing et production conjoints vont réduire les coûts et étendre l’aire d’intervention géographique de chaque compagnie, a déclaré le Responsable de la direction John Bongard.

Selon cette alliance, les compagnies obtiennent les droits de distrubution exclusive de leurs produits mutuels dans leurs marchés respectifs. Elles ont également convenu que chacune pouvait utiliser les usines de l’autre pour fabriquer les produits de la marque partenaire.

Fisher & Paykel Appliances Holdings Ltd. A enregistré une hausse de son action à la bourse de Wellington après qu’elle a vendu sa part au groupe chinois Haier et s’est assurée de nouveaux financements bancaires.

Fisher & Paykel a annoncé aujourd’hui des pertes de 95.3 millions de dollars NZ cette année après que les ventes en Europe et aux Etats-Unis ont chuté. La compagnie a été obligée de vendre certaines de ses propriétés pour réduire sa dette.

« Cela représente probablement une action de secours un secours qu’ils avaient déjà accordé en fait », a déclaré James Linsday, qui aide à gérer l’équivalent de 350 millions de dollars en actions ordinaires à Tyndall Investment Management Ltd. à Auckland. L’offre de droits « est totalement garantie et ils ont un accord avec Haier », que beaucoup d’investisseurs verront d’un œil favorable, a-t-il déclaré.

Le partenariat stratégique conclu avec la compagnie de Qingdao Haier va ouvrir de nouveaux marchés et installer Fisher & Paykel « pour le très long terme », a déclaré John Bongard aux analystes et journalistes lors d’une conférence de presse.

Fisher & Paykel, qui donne la licence de sa technologie à Whirlpool Corp., s’est également assurée d’un financement bancaire de 575 millions de dollars NZ sur trois ans.

Source : Konaxis

Leave a Reply