Hélicoptères sans pilote

Au début de ce mois, un autre robot développé de manière indépendante, destiné au « opérations de secours et aux opérations dangereuses » a accompli avec succès des recherches dans des décombres et des manœuvres de sauvetage à Pékin. Les deux projets ont été développés par l’Institut d’Automatique de Shenyang qui dépende de l’Académie Chinoise des Sciences.

L’institut d’automatique a eu besoin de quatre ans pour développer deux types du robot-hélicoptère.

Le modèle le plus grand mesure 3 mètres de long, soit presque la taille d’une petite voiture, et mesure 120 kg, avec une charge utile de plus de 40 kg. Il a une autonomie de vol qui atteint 4 heures et une vitesse de croisière de 100 km/h.

Le modèle plus petit pèse 40 kg et a une charge utile de 15 kg, il peut voler à une vitesse de croisière maximale de 70 km/h.

Chaque modèle du robot est équipé d’un appareil photo pour prendre des images aériennes et cherche des objectifs de traces de manière automatique, étant capable de se suspendre en l’air en se basant sur des coordonnées déterminées et des programmes de contrôle, lorsque les rafales de vent ne dépassant pas force six (11 km/h).

« Ils carburent au pétrole et sont facturés entre 700.000 (102.000 dollars US) et 2 millions de yuans », a déclaré Wu Zhenwei, chercheur à l’institut situé dans la province de Liaoning, au nord-est de la Chine.

« Nous n’avons pas de plan marketing pour le robot. Mais s’il y a des commandes, nous pouvons faire une production à petite échelle, de 20 à 30 unités », a-t-il ajouté.

M. Zhenwei a déclaré que l’institut n’avait aucun partenaire industriel pour une production à grande échelle.

Le projet de robot a été l’un des principaux projets de recherche du pays en 2006 en raison des prévisions sur son usage dans la collecte des informations ou le pilotage des cargos dans des conditions difficiles comme les séismes ou les marées noires. Il peut aussi être utilisé pour vaporiser des pesticides.

Le dernier projet de l’institut avant celui du robot-hélicoptère a été un autre robot utilisé dans les recherches dans les décombres durant les opérations de sauvetage ou les opérations dangereuses qui avait accompli avec succès les tests de simulation à Pékin.

Le “robot des catastrophes” épargne à la Chine les difficultés auxquelles font face beaucoup de pays dans les opérations de collecte rapide des informations après un grand séisme.

Ce “robot” est un projet principal dans le Programme National High-tech et R&D (Programme 863) et a été mené conjointement par le Principal Laboratoire Etatique de Robotique à l’Institut d’Automatique de Shenyang qui dépend de l’Académie Chinoise des Sciences et le Centre National de Formation au Sauvetage d’Urgence dans les Séismes.

La simulation du test de manœuvre a été effectuée au Centre National de Formation au Sauvetage d’Urgence dans les Séismes.

Source : Konaxis

Leave a Reply