Hong Kong normes chinoises de comptabilité

La proposition est destinée à réduire les coûts et à maintenir la compétitivité de Hong Kong face à Shanghai, a rapporté Reuters.

L’unification des normes permettrait aux compagnies chinoises cotées à Hong Kong – et dont les actions sont connues sous le nom de « H-actions » — à publier une seule fois leurs résultats pour chaque période de rapport, de manière identique à ce qu’elles font pour leurs actions cotées en Chine. La proposition de Hong Kong témoigne de l’importance croissante de la Chine pour les investisseurs internationaux.

Les tarifs des firmes de comptabilité du continent qui préparent des rapports selon les normes chinoises représentent le 1/3 de ceux de leurs homologues de Hong Kong.

Pour aider à minimiser ce risque, Hong Kong autoriserait selon la nouvelle proposition seulement les auditeurs chinois agréés par le ministère chinois des finances et les régulateurs boursiers, la Commission Chinoise de Régulation Boursière. D’autres vérifications et d’autres ajustements sont également en discussion.

La nouvelle mesure envisagée par Hong Kong est également considérée comme une preuve que les normes de comptabilité chinoises sont en train de s’aligner rapidement sur les normes internationales.

Une différence majeure qui demeure entre les normes chinoises et internationales est la comptabilité de la dépréciation des actifs, responsables de certaines des grandes différences dans les résultats pour les firmes orientées vers l’investissement comme les assurances.

Les normes chinoises ne permettent pas l’annulation des dépréciations des actifs si les provisions initiales s’avèrent ensuite avoir été surestimées. En revanche, la comptabilité internationale permet une telle annulation.

Source : Konaxis

Leave a Reply