Importation d’uranium de Jordanie en 2010

Le directeur général Kang Rixin a déclaré aussi que CNNC International avait récemment racheté Western Prospector Group Ltd, une compagnie minière centrée sur la Mongolie. Il a ajouté que sa compagnie coopérait également avec d’autres pays étrangers, dont le Kazakhstan, l’Algérie et la Russie, afin de développer les ressources d’uranium.

Selon M. Rixin, les ressources internes de la Chine sont suffisantes pour répondre à ses besoins et pour la génération électrique jusqu’en 2020 ou davantage si elle est aidée par l’exploration intérieure et extérieure, ou alors les achats seront nécessaires pour répondre à une demande croissante en raison de l’expansion de l’énergie nucléaire, a rapporté le site web de Caijing.

Actuellement, la Chine dispose d’une capacité de génération de 9.1 GW d’énergie nucléaire installée mais elle projette de réviser à la hausse l’objectif de 2020 pour qu’il passe d’un plan initial de 40 GW à plus de 80 GW afin d’augmenter sa part dans les approvisionnements en énergie propre.

La Chine est aujourd’hui l’un des plus grands consommateurs de charbon, nuisible pour son environnement. Plus de 70% de l’énergie chinoise provient du charbon.

Khaled Toukan, chef de l’autorité jordanienne de l’énergie atomique, a déclaré en avril que ce pays du Moyen Orient travaillait avec CNNC sur deux mines d’uranium et que CNNC pouvait se porter candidate dans le projet de construire une centrale nucléaire en Jordanie.

« Avec d’autres firmes étrangères, nous avons ouvert la première mine d’uranium en Jordanie il y a trois anas et nous allons commencer à avoir le minerai en 2010 », aurait déclaré le directeur général de CNNC lors d’une réunion tenue ce weekend.

Source : Konaxis

Leave a Reply