La Chine ajoute 60 millions d’hectares de superficie forestière

En dépit d’une baisse des réserves mondiales des forêts, l’inventaire forestier de la Chine a augmenté de 3,6 milliards de mètres cubes pour atteindre 13,7 milliards de mètres cubes au cours des 20 dernières années, SFA, a déclaré le vice-ministre de l’Administration forestière d’Etat Yin Hong, lors d’une conférence de presse.

La Chine a renforcé son soutien financier pour l’augmentation de la superficie forestière, a lancé un certain nombre de projets écologiques nationaux et mis en œuvre un programme national obligatoire de plantation d’arbres pour l’expansion de forêts- cela depuis l’entrée en action du premier traité mondial de l’environnement à la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement à Rio de Janeiro, au Brésil en 1992, a déclaré Yin.

Le pays dispose actuellement de 61,68 millions d’hectares de forêt plantée par l’homme, la plus grande du monde, et 7,81 milliards de tonnes de stocks de carbone forestier. Sa superficie en désertification est en baisse de 1.717 kilomètres carrés par année, comparativement à une croissance annuelle de 3,436 kilomètres carrés à la fin des années 1990, selon Yin.

Yin a dit que le gouvernement chinois continuera à accroître les investissements dans le secteur, en concentrant son action sur la culture des forêts, des zones humides, la protection de la faune et de l’habitat ainsi que la lutte contre la désertification des terres.

La Chine vise à étendre sa superficie forestière totale de 40 millions d’hectares, et son inventaire forestier total de 1,3 milliards de mètres cube de 2005 à 2020.

En outre, le pays va convertir 1,07 millions d’hectares de terres agricoles en forêt au cours de la période de son 12e Plan quinquennal (2011-2015), a déclaré Yin. Yin a indiqué que la Chine espère que des efforts seront faits sur trois aspects: l’évaluation objective de la valeur de la forêt pour faire de la gestion durable un thème central pour le développement forestier, l’adoption de mesures efficaces pour inverser la tendance des pertes de forêt mondiale, et enfin la mise en œuvre de plus de volonté politique pour briser le goulot d’étranglement financier dans le développement forestier mondial.

Source : Konaxis

Leave a Reply