La Chine va autoriser l’investissement privé dans plus de secteurs

La rédaction de règles détaillées pour l’investissement privé dans des secteurs fortement contrôlés et monopolisés par l’Etat tels que celui de l’électricité, du pétrole et du gaz naturel est en cours, a déclaré un officiel de la Commission Nationale de Développement et de Réforme (NDRC), le plus haut planificateur économique du pays.

Les ministères chargés du logement et de la construction, des ressources en eau, du marché des valeurs mobilières et des actifs appartenant à l’état sont également à la phase d’écriture des règles visant à stimuler l’investissement privé dans ces secteurs, a déclaré anonymement un officiel.

La Commission Nationale de Développement et de Réforme sortira également une série de règles en Mai ou Juin afin d’avoir un meilleur suivi et une meilleure analyse de l’investissement privé ainsi que l’amélioration des services de conseils en génie civil pour l’investissement privé, a t-il dit.
Ces décisions interviennent après que les ministères chinois du transport, des chemins de fer et de la santé aient publié des lignes directrices le mois dernier pour permettre aux capitaux privés de développer généreusement ces secteurs.

Le Conseil d’Etat, c’est-à-dire le gouvernement chinois, avait déclaré en Février qu’encourager l’investissement privé dans des secteurs auparavant contrôlés par l’Etat serait une priorité. Ces secteurs comprennent les chemins de fer, l’administration municipale, la finance, l’énergie, les télécommunications, l’éducation et les soins de santé.

Les modalités relatives à l’investissement privé devront être publiées dans la première moitié de l’année, avait déclaré le Conseil d’Etat.
Le gouvernement chinois a publié des politiques visant à soutenir les capitaux privés en 2005 et en 2010, mais les progrès ont été lents dans des domaines lourdement contrôlés par l’Etat tels que la finance et l’énergie.

L’investissement privé représentait 61,9 % de l’investissement en capital fixe en Chine au premier trimestre, en hausse de 4,6 points de pourcentage par rapport à la même période de l’année dernière, a dit Wang Xiaotao, chef du bureau des investissements en capital fixe à la Commission.
Toutefois, les parts de l’investissement privé dans des secteurs tels que l’électricité, l’éducation, les soins de santé, la finance, le transport et la conservation des eaux sont restées faibles, se situant entre 7 et 14 %, a dit Wang.

En outre, les difficultés dans la levée de fonds ont longtemps entravé la croissance des petites et moyennes entreprises privées, a ajouté Wang.

Source : Konaxis

Leave a Reply