Selon un officiel, la plupart des bâtiments chinois ne respectent pas les normes d’efficience énergétique

« Il y a une grande opportunité pour introduire des mesures obligatoires d’efficacité énergétique pour les bâtiments», a déclaré Chen Zhong, ingénieur en chef au ministère du Logement et du Développement urbain et rural, lors d’un échange en ligne avec les internautes le mardi.
Selon le ministère, seulement 23 % des bâtiments du pays dans les zones urbaines étaient économes en énergie l’an dernier, tandis que les pertes en énergie dans les bâtiments sont fréquentes dans les zones rurales, en particulier dans les régions du Nord.

Outre les économies d’énergie dans le secteur industriel et le secteur des transports, la Chine a travaillé dur ces dernières années pour promouvoir les économies d’énergie dans les bâtiments. Ce travail a vu l’équivalent de 100 millions de tonnes de charbon économisés dans la période comprise entre 2006 à 2010, ce qui équivaut à réduire environ un cinquième de l’énergie totale du pays.
Chen a dit qu’on s’attend à ce que les bâtiments consomment plus d’énergie à l’avenir, et comptent pour environ 40 % de la consommation totale d’énergie de la Chine en raison de l’urbanisation, comparativement à 27,5 % consommé actuellement.

Les énergies renouvelables comme l’énergie solaire et la géothermie seront utilisées dans plus de bâtiments afin de réduire l’utilisation des énergies fossiles comme le charbon et le gaz naturel, selon le responsable.

Le gouvernement chinois s’est engagé à réduire les émissions de dioxyde de carbone par unité de produit intérieur brut de 40 à 45 % en 2020 par rapport aux niveaux de 2005.

Le gouvernement vise également d’avoir les bâtiments « verts » qui comptent pour 30 % des nouveaux projets de construction d’ici 2020.

Les « bâtiments verts » exigent que les projets de construction soient aussi économiques que possible en consommation d’énergie, de terre, d’eau et de matériaux.

Source : Konaxis

Leave a Reply