Le privé dans l’industrie en Chine

L’avis du conseil des ministres exprimé lundi semble s’appliquer uniquement à des investisseurs chinois, et non aux entreprises étrangères et n’a fourni aucun détail sur leur possible rôle dans des domaines politiquement sensibles tels que l’énergie. Il a également promis d’aider les entreprises privées à investir davantage à l’étranger.

Les entreprises privées génèrent la plus grande partie des nouveaux emplois et de la richesse de la Chine et les analystes ont averti que concentrer tant d’argent sur des entreprises publiques moins dynamiques pourrait conduire à des problèmes économiques plus tard.

Les analystes estiment que l’impact de l’avis de lundi ne sera pas clair jusqu’à ce que les ministères disent comment sera touché chaque secteur.

L’avis de lundi inclut une liste de cinq pages de domaines où le gouvernement a promis d’accroître l’accès à l’investissement privé. Ils vont de la construction d’aéroports, des hôpitaux, des écoles et des réseaux d’eau à la mise en place des institutions financières.

Dans l’énergie, les entreprises privées seront incitées à s’associer avec les entreprises publiques de pétrole pour «coexploiter» les réserves, selon le communiqué.

Pékin donnera également un rôle aux investisseurs privés dans les grands projets scientifiques et technologiques, une autre zone sensible, précise le communiqué.

Les entreprises privées seront encouragées à investir à l’étranger et les organismes de réglementation traitent chaque entité de placement de façon égale, selon le communiqué. Les investissements directs chinois ont augmenté ces dernières années, mais beaucoup est dépensé par les sociétés d’État sur les actifs pétroliers et autres ressources tandis que l’investissement par des entités privées est faible et s’accroit lentement.

Source : Konaxis

Leave a Reply