Liaisons ferroviaires de grande vitesse avec 17 pays

Trois voies de réseau ont été choisies en vue de leur mise en place. L’une va relier Pékin à Londres à travers Tunnel sous la Manche en passant éventuellement par Singapour. La seconde traverserait le Vietnam, la Thaïlande, la Birmanie et ma Malaisie, tandis que la troisième relierait la Chine à l’Europe continentale, y compris l’Allemagne et la Russie. M. Wang a exprimé son espoir que les trois voies seront réalisées dans les dix ans à venir, l’industrie ferroviaire chinoise étant déjà en négociations avec les 17 pays qui figurent sur le nouveau projet.

D’après le principal porte-parole des chemins de fer chinois Wang Mengshu, l’objectif fixé est d’introduire des trains qui peuvent effectuer des trajets internationaux dans les mêmes délais que les avions.

M. Wang a affirmé que l’idée avait d’abord été suggérée par d’autres pays que la Chine, notamment l’Inde, qui s’empressaient de prendre avantage de la superpuissance en plein boom. Au niveau intérieur, la Chine développe son propre réseau ferroviaire à un rythme rapide, les principales villes du pays devant être reliées par des voies ferrées à grande vitesse dans les cinq ans à venir, avec quelque 30.500 km de rails qui doivent être posés au cours de cette période.

Source : Konaxis

Leave a Reply