Robot pour aider les personnes agées

Les développeurs du robot chinois mettent la touche finale à son lancement sur le marché, a déclaré le chef de l’équipe de chercheurs travaillant sur le projet du robot samedi (25 avril).

« Nous travaillons sur l’analyse de la précision des fonctions et sur les moyens de réduire le coût en préparation d’un lancement anticipé sur le marché du robot dans deux ou trois ans », a déclaré Li Ruifeng, membre du projet avec l’Institut de Technologie de Harbin dans la capitale de la province de Heilongjiang, au nord-est de la Chine.

Il a affirmé que l’équipe espérait réduire le coût à 30.000 – 50.000 yuans (4.000 -7.000 dollars US), ce qui est considéré comme une fourchette de prix plus ou moins abordable pour la plupart des familles chinoises aisées.

M. Ruifeng a déclaré que le robot, développé en Chine de manière indépendante, était au même niveau technologique que dans les laboratoires occidentaux.

La Chine a commencé la recherche sur le robot en 2007, lorsqu’il a été classé comme grand projet national. Ce dernier est soutenu par un financement du gouvernement qui a prévu les problèmes liés à la société vieillissante.

La Chine a la population âgée la plus nombreuse au monde, avec 159 millions de personnes au-dessus de 60 ans, soit 12% de la population totale.

Selon une enquête du Ministère des Affaires Civiles, plus de 10 millions d’aide-personnes et d’infirmières seront nécessaires pour aider les personnes âgées qui préfèrent en général de passer leur retraite chez elles.

La Chine commence juste à traiter le problème du nombre croissant de ses citoyens âgés.

« C’est un secteur qui a un vaste marché », affirme Zhao Liangling, directeur Sunshine, spécialisée dans le troisième âge.

La troisième plus grande économie du monde vieillit si rapidement que, d’ici 2050, il pourrait y avoir seulement deux personnes actives pour chaque personne âgée, alors que la chiffre est de 13 aujourd’hui.

Cela rend plus urgent la concrétisation de la promesse gouvernementale d’élargir le réseau de sécurité social chinois et de rendre accessibles les retraites et les soins médicaux au nombre le plus grand possible parmi la population de 1.3 milliard de personnes. Cela nécessite également une évolution culturelle de la Chine puisqu’il devient plus difficile pour les familles de s’occuper des personnes âgées comme c’était le cas auparavant.

La population âgée chinoise, près de 12% de la population totale aujourd’hui, va atteindre 30% d’ici 2050, selon M. James Smith, directeur du Centre des Etude Gérontologiques Chinoises au RAND Corp. à Santa Monica, en Californie, qui a contribué à mener des enquêtes gérontologiques dans 25 pays.

Plus du cinquième de la population japonaise est âgée de plus de 65 ans, et ce chiffre pourrait atteindre plus de 40% d’ici 2050, selon l’Institut National de Recherche la Population et la Sécurité Sociale à Tokyo.

Le Premier Ministre Wen Jiabao a promis le mois dernier d’étendre la couverture des pensions retraites dans les zones rurales et urbaines.

Source : Konaxis

Leave a Reply