Solid Oak dépose une plainte contre les OEM

Sony, Lenovo, Toshiba, Acer, Asus et BenQ figurent sur la liste des accusés nommés dans l’affaire, qui concerne le code qui aurait été détourné et utilisé par les OEM dans l’affaire du « Green Dam ».

La liste comprend également certaines compagnies chinoises, ainsi que le gouvernement chinois. Cybersitter les accuse de « détournement de secrets commerciaux, concurrence déloyale, infraction au copyright et de conspiration civile ».

Cybersitter a révélé les informations lorsqu’elle a rapporté que le programme chinois de filtrage du web Green Dam s’était approprié de manière illégale des milliers de lignes du code de son produit de filtrage des contenus sur le web. Cybersitter vient aussi de poursuivre CBS Interactive et l’unité chinoise de ZDNet pour avoir distribué le logiciel Green Dam ; les termes de cette plainte n’ont pas été révélés. L’affaire actuelle s’élève à 2.2 milliards $ de dommages, soit l’équivalent de 56.5 millions de copies non autorisées de CYBERsitter à 39.95 $ la copie.

Une initiative chinoise destinée à faire acquérir des ordinateurs et d’autres appareils électroménagers aux habitants des zones rurales a exigé que les ordinateurs soient équipés de Green Dam. Ensuite l’exigence a été étendue à tous les ordinateurs vendus en Chine. Bien que cette disposition ait été annulée plus tard, les fabricants s’y étaient déjà conformés.

Source : Konaxis

Leave a Reply