Surinvestissement chinois pourrait provoquer des tensions commerciales

Les dépenses sur les usines, les aciéries et les autres actifs au premier semestre on t bondi de 40% par rapport à l’année dernière, « donc le risque de surproduction est très grand », a déclaré le président de la Chambre du Commerce de l’Union Européenne en Chine, Joerg Wuttke, lors d’une conférence de presse.

Les leaders chinois ont émis des avertissements similaires sur le surinvestissement chaotique et sont en train d’essayer de baisser la croissance dans la sidérurgie, les cimenteries et les d’autres industries. Mais M. Wuttke a déclaré que les sites déjà en construction vont forcer les compagnies à baisser les prix des exportations, ce qui aurait pour effet possible d’inciter les dirigeants étrangers à protéger les emplois en ces temps de chômage massif.

Le groupe a indiqué que le gouvernement chinois devrait faire plus d’efforts pour baisser l’investissement et d’encourager la consommation de ses propres consommateurs. Il a déclaré que les autorités devraient éloigner l’investissement du secteur manufacturier et les injecter dans les industries qui créent des emplois dans le domaine du service.

Dans la sidérurgie, la capacité de production annuelle de la Chine est de 660 millions de tonnes et les aciéries sont en train d’ajouter 58 millions de tonnes supplémentaires, bien qu’elles aient vendu moins de 500 millions de tonnes l’année dernière, selon Roland Berger Strategy Consultants qui a effectué l’étude.

La Chine fait face à des problèmes similaires avec l’excès de capacité dans l’aluminium, le ciment, le plastique, le raffinage et la production d’équipement pou l’énergie éolienne, a indiqué la Chambre.

Source : Konaxis

Leave a Reply