Train chinois en Californie

La Chine offre non seulement de construire une ligne ferroviaire en Californie mais aussi de contribuer à son financement, a déclaré David Crane, conseiller spécial du gouverneur pour les questions de l’emploi et de la croissance économique et membre du conseil d’administration de l’Autorité des Chemins de Fer de Grande Vitesse en Californie.

L’agence n’a pris aucune décision sur la technologie qui va être choisie. Mais M. Crane a affirmé qu’il n’y avait aucune faiblesse apparente dans l’offre chinoise et que le gouverneur Schwarzenegger désirait ardemment visiter la Chine cette année pour tenir des discussions sur les lignes ferroviaires de grande vitesse.

Le ministère des chemins de fer a conclu un protocole d’accord pour accorder la licence de sa technologie à GE, qui est un leader mondial des locomotives diésel mais qui n’a qu’une expérience limitée des locomotives électriques utilisées pour les grandes vitesses.

Selon GE, l’accord stipule qu’au moins 80% des composants et des systèmes de commande proviennent de fournisseurs américains et que l’assemblage final à main d’œuvre intensive soit effectué aux Etats-Unis pour le marché américain. La Chine fournirait des licences de sa technologie et des approvisionnements d’ingénierie, ainsi que 20% des composants au maximum.

Les experts internationaux des chemins de fer affirment que la Chine maîtrise l’art de la construction de lignes ferroviaires de grande vitesse avec diligence et des coûts peu élevés.

L’autorité des chemins de fer de Californie envisage de dépenser 43 milliards $ pour construire une ligne de 750 km de San Francisco à Los Angeles et jusqu’à Anaheim, dont l’ouverture est prévue en 2020. Les projets de l’autorité prévoient un financement de 10 à 12 milliards $ de financement privé. M. Crane a déclaré que la Chine pourrait fournir la plus grande partie de cette somme, les autorités fédérales, locales et de l’Etat se chargeant du reste.

Source : Konaxis

Leave a Reply