Tsingtao compagnie chinoise Hong Kong

La plus grande brasserie du pays par la capitalisation boursière va chercher à obtenir l’approbation des actionnaires le 18 février pour exclure son auditeur étranger, PricewaterhouseCoopers, tout en gardant la filiale des 4 grandes firmes chinoises comme son seul auditeur « afin d’améliorer l’efficacité et réduire les coûts de publication », a indiqué Tsingtao dans un communiqué publié au début de ce mois.

Cette mesure intervient après que les autorités de régulation en Chine continentale et à Hong Kong ont accepté en décembre de permettre aux compagnies chinoises inscrites sur le territoire d’utiliser les normes de comptabilité chinoises et d’employer les auditeurs basés en Chine pour terminer leurs comptes.

Les observateurs du marché disent qu’ils croient que beaucoup d’autres firmes chinoises cotées à Hong Kong, connues sous le nom d’actions-H, vont suivre l’exemple de Tsingtao pour rationaliser leur travail de rapport, avec la standardisation croissante des règles de comptabilité en Chine et à Hong Kong.

Les règles révisées vont réduire les coûts pour les compagnies continentales inscrites à Hong Kong si elles choisissent de préparer un seul ensemble de communiqués financiers au lieu de deux, ont annoncé le Ministère Chinois des Finances et la bourse de Hong Kong en décembre. Les règles assouplies sont aussi destinées à attirer plus de compagnies chinoises pour qu’elles soient inscrites dans la ville.

Source : Konaxis

Leave a Reply