Vaccin contre le virus de la grippe A/H1N1

« Le pays a mis en place une chaîne verte entre l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les firmes pharmaceutiques chinoises. Dès que l’OMS nous aura livré la souche du vaccin, les firmes pharmaceutiques seront informées et commenceront la fabrication aussi rapidement que possible », a déclaré Yin Hongzhang.

“Si nous avions pu obtenir l’échantillon avant juin, nos firmes pharmaceutiques auraient pu produire le vaccin avant juillet, dans les conditions actuelles », a déclaré M. Hongzhang. Il a expliqué qu’à travers la chaîne verte, les firmes pharmaceutiques ont économisé un mois, en comparaison avec les procédures normales pour le développement des vaccins.

Selon M. Hongzhang, la Chine va fabriquer le vaccin en conformité avec les protocoles de l’OMS pour assurer un haut niveau de sécurité, requis pour ce genre de produit.

La semaine dernière, l’OMS a déclaré que les firmes pharmaceutiques ne seraient pas capables de fabriquer un vaccin contre A/H1N1 avant mi-juillet, le virus étant en train de se développer lentement dans les laboratoires, ce qui complique le travail des scientifiques en vue de trouver l’ingrédient clé du vaccin.

M. Hongzhang a ajouté qu’outre la lenteur de la croissance de l’ingrédient clé, l’OMS n’était pas encore sure si le A/H1N1 doit être classé comme saisonnier ou pandémique, ce qui a constitué un problème pour les firmes pharmaceutiques.

La grippe saisonnière se déclare annuellement selon des schémas prédictibles, permettant aux personnes de développer une résistance, tandis que la grippe pandémique est rare, ce qui signifie qu’il est difficile aux personnes de développer une résistance. Dans ce dernier cas, le vaccin doit être plus fort pour être efficace.
Toujours selon M. Hongzhang, la Chine a 11 firmes pharmaceutiques qui peuvent produire des vaccins contre la grippe saisonnière mais une seule qui peut produire des vaccins contre la grippe pandémique.

« Par rapport avec une population de 1.3 milliard de personnes, notre capacité actuelle de production de vaccins est loin d’être suffisante », a déclaré M. Hongzhang.

Il a ajouté que si la grippe A/H1N1 était confirmée comme pandémique, le pays donnerait d’abord la priorité à l’approvisionnement en vaccins pour le personnel médical.

Le vaccin contre le A/H1N1 pourrait produire des anticorps dans un délai de deux semaines après son injection dans le corps humain. Ensuite, il prendrait 45 jours à deux mois pour produire un effet complet qui devrait normalement durer plus d’un an.

La Chine Continentale a rejoint plus de 40 pays dans le monde ayant enregistré des cas confirmés degrippe A/H1N1.

Source : Konaxis

Leave a Reply