Pornographie et sites de vidéos P2P

BTChina, un site BitTorrent dont la fermeture a provoqué l’indignation des médias, a vidé son site web à l’exception d’un message indiquant que les autorités de régulation du pays l’ont fermé parce qu’il n’a pas de licence pour diffuser des vidéos en ligne. VeryCD, un autre service populaire qui se dit basé sur le programme de partage de fichiers eMule, a été la dernière victime de la campagne en fermant mercredi après-midi, bien qu’il ait publié un communiqué imputant cette fermeture à des problèmes de serveurs et affirmant que ses services pourraient reprendre le lendemain. Selon les médias locaux, l’autorité de régulation de la diffusion a fermé jusqu’à ce jour des centaines de sites web de vidéos dans le cadre de sa campagne.

Avant cette dernière mesure, les régulateurs ont démarré un travail d’éradication de la pornographie accessible par les téléphones mobiles et ont appelé à plus de contrôle sur les contenus des jeux PC en ligne. La semaine dernière, la télévision d’Etat CCTV a également critiqué Google et son rival local Baidu pour les résultats de recherche pornographiques, après un différend entre Google et les autorités au début de cette année qui culminé avec le bref blocage des services de Google, y compris Google.com, au début de cette année.

La Chine a déjà fermé cette année des milliers de sites web et en a arrêté des dizaines pour avoir diffusé de la pornographie en ligne. Les autorités affirment que ce genre de contenu est préjudiciable aux enfants et semblent considérer la pornographie comme un fléau pour la culture traditionnelle.

Source : Konaxis

Leave a Reply