Nouvelles règles de E-commerce pour la Chine

Selon les mesures, les vendeurs en ligne en Chine individuels qui souhaitent vendre des produits via Internet devraient soumettre des demandes aux opérateurs de plateformes de commerce électronique avec les informations sur leur véritable identité, y compris les noms et les adresses. En faisant cela, les vendeurs anonymes des marchandises devraient être éradiqués. Considérant les nuances des différents sites de vente en ligne, le SAIC va établir une supervision unifiée à l’échelle nationale et une plateforme de gestion durant trois ans après cette phase d’essai initial.

Les mesures indiquent que pour les entreprises enregistrées et les petites entreprises privées qui veulent ouvrir des magasins en ligne, ils doivent fournir leurs licences commerciales et des renseignements connexes, tandis que pour les personnes qui souhaitent faire la même chose, ils doivent fournir des informations sur leur véritable identité, y compris les noms et les adresses , à vérifier, puis les sites Web connexes leur émettront des certifications marquées sur leurs pages Web, et créeront des fichiers d’immatriculation pour des contrôles réguliers et des mises à jour. Cela aura une incidence sur les sites comme Taobao.com, qui encouragent les utilisateurs à créer leurs propres magasins de détail en ligne.

Les mesures ont également demandé aux fournisseurs de plate-forme Internet d’améliorer la gestion des magasins en ligne de diverses façons. Outre l’examen des principaux organes, les sites et leurs boutiques en ligne ne devraient pas enfreindre les marques déposées ou les noms de société. Si les propriétaires de droits peuvent prouver l’infraction des magasins en ligne, les sites Web connexes devraient prendre les mesures nécessaires, y compris la transmission des informations sur les sites Web en question aux autorités locales et la fermeture des magasins de commerce électronique.

En outre, les sites Web et les magasins en ligne devraient signer des contrats ou des accords, clarifiant leurs droits et la garantie sur la qualité des produits et services, et la protection des droits des consommateurs. Les sites Web doivent mettre en place un système visant à vérifier et surveiller les informations sur les produits des magasins en ligne. Une fois les activités irrégulières trouvées, les sites devraient en faire rapport au ministère de l’industrie locale et du commerce et peuvent cesser de fournir des services à ces magasins en ligne.

Libre traduction de : Chinatechnews

Leave a Reply