Top 5 des sociétés chinoises de l’E-tourisme

Le secteur de l’e-tourisme en Chine est le lieu d’une bataille acharnée entre les agences d’e-tourisme chinoise. Cette industrie ne cesse de se développer en corrélation avec l’augmentation du pouvoir d’achat et du nombre de chinois ayant la possibilité de voyager. De façon à rester en compétition, chacun des principaux acteurs de l’e-tourisme ont trouvé leur secteur de spécialisation. Voici un tour d’horizon de la scène de l’e-tourisme chinois.

Qunar

Qunar

Agence de réservation de tour, l’entreprise est majoritairement contrôlée par Baidu depuis sont investissement à hauteur de 60% du capital. Le lancement en 2013 d’un moteur de recherche entièrement dédié au luxe a permis de rivaliser avec les autres principaux leader du marché dont C-trip.

Qunar fonctionne avant tout comme un moteur de recherche spécialisé dans le tourisme.

Il repose sur le principe du P4P, Pay-for-performance :

Essentiellement une stratégie PPC qui permet aux hôtels de payer pour être mieux placé que leurs concurrents. Cela a permis au moteur de recherche d’engranger des revenus nets de 476 millions de CNY au troisième trimestre 2014, soit une augmentation d’environ 120% par rapport à l’année précédente.

Ses deux stratégies de ventes principales sont

  • La vente directe qui a contribuée à 51% des revenues net
  • La stratégie m-mobile, qui a contribué à 40% des revenus nets (augmentation de 445% par rapport au troisième trimestre 2013 où le m-mobile n’était responsable que de 15,4% des revenues net)

Qunar est en plein boom : 501 millions de CNY pour une croissance de 108% au troisième trimestre 2014 comparé à la même période l’année précédente (Rapport Q3 2014 Qunar).

Le m-mobile explose chez Qunar!

C-trip

Ctrip

Cette firme d’e-tourisme chinoise est le leader incontesté du marché avec environ 60% de part de marché, loin devant son concurrent direct, Elong. C’est une entreprise qui se concentre sur les réservations d’hôtel, la réservation de billets d’avion et les tours pré-organisés.

En activité depuis 1999, Ctrip est connue pour être une entreprise pratiquant le management scientifique qui consiste à faire des analyses de données rigoureuses avant de prendre des décisions de management.

Selon les données Seeking Alpha, Ctrip et Jingdong, un acteur majeur de l’e-commerce chinois ont investi dans le site d’e-tourisme Tuniu, rendant ainsi encore plus flou le marché de l’e-tourisme. C-trip cherche donc à étendre ses services en investissant dans des entreprises offrant des services complémentaires aux siens avec un investissement dans les entreprises suivantes :

  • 200 million de dollars dans LY.com, un vendeur de ticket pour attraction touristiques.
  • 60 millions de dollar dont a bénéficié Yongche, une entreprise de location de voiture.

Les chiffres de Ctrip sont bons et continuent de s’améliorer comme le prouvent les résultats du troisième trimestre de cette année qui ont dépassé les prévisions des analystes.

Selon les chiffres de cette année au 3ème trimestre 2014, l’entreprise a engrangé moins de bénéfices net, ce qui s’explique par l’investissement dans une stratégie marketing toujours plus agressive ajoutée à un partenariat conclu fin Novembre 2014 avec Royal Cruise Caribbean LTD, chacun possédant 35% des parts dans une joint venture ayant pour but de conquérir le marché des croisières de luxe pour les riches chinois. Toujours selon son rapport financier Q3 2014, Ctrip fait état de revenus net d’environ 1,2 milliard de CNY.

C-trip pour consolider son assise sur le marché des agences de tourisme en ligne a presque établi un accord de financement par Baidu au mois d’avril avant de finalement se rétracter. Si cet accord avait été mené à bien, Baidu aurait ainsi fait main basse sur les deux plus grandes agences d’e-tourisme de Chine, rendant le triumvirat absolument invincible sur le marché chinois.

A la place d’un tel accord, ce sont C-trip et Priceline, le géant mondial de l’e-tourisme, qui ont établi un partenariat sous la forme d’un investissement de 500 millions de dollars de la part de ce dernier lui donnant droit à 10% des parts de C-trip.

Elong

Elong

Elong, une filiale d’Expédia est l’un des plus importants acteurs du marché de la réservation d’hôtel en ligne en Chine. L’entreprise offre à ses clients un réseau de plus de 365000 propriétés en partant de l’hôtel à des guests house ou des appartements, à travers le monde. En complément de son domaine d’activité principale, l’entreprise chinoise offre des services de réservation de billets de train et d’avion. Tout ses services sont utilisable via l’utilisation de téléphone portable et de tablette, un service client disponible 24h/24h, des outils comme des guides, des cartes ainsi que des commentaires d’utilisateurs.

etourisme en Chine

Plus de 80% des revenus viennent des réservations d’hôtel, alors que les réservations de billets d’avion ne représentent qu’à peine 10% des revenues perçus à la même époque, établissant Elong comme une agence de tourisme spécialisée dans la réservation d’hôtels, de chambre d’hôte ou d’appartement répartis à travers le monde.

La stratégie e-mobile comprend une multitude d’éléments susceptibles de plaire aux touristes chinois à savoir :

  • Des discounts
  • Des ventes flash
  • Promotions de dernière minute
  • Séjours prépayés.

La réservation m-mobile représentait 48% des réservations dans les hôtels faisant partis du réseau eLong. L’app d’eLong a dépassé les 100 millions, montrant ainsi la popularité croissante du m-mobile par la même occasion.

Avec une croissance de 2% sur la même période. Elong arrive à un total de 323 millions de RMB pour le 3éme trimestre 2014.

Les rapports financiers suggèrent (passage du budget développement de service de 16% à 25% des revenues net) que la stratégie d’eLong s’oriente vers le développement de nouveau service pour aider à développer son domaine de prédilection (les réservations d’hôtel).

17u.com

 

17u

17u.com est une agence de voyage en ligne basée à Suzhou aussi connue sous le nom de Tong Cheng. Les services de l’entreprise incluent les ventes de ticket d’avion et de train, location de voiture ou réservation d’hôtel. En compétition directe avec les géants du secteur comme Ctrip, 17u a établi un partenariat avec la division voyage de Tencent, travel.qq.com. L’agence a ainsi pu améliorer ses services et package, que ce soit sur son marché domestique ou bien à l’international.

Mango City

Mangocity

Mango city a commencé son activité en avril 2005, pour répondre aux tendances émergentes du tourisme. Filiale du groupe China Travel International Investment, c’est tout de même une marque indépendante qui se spécialise dans les voyages d’affaires et l’e-commerce. Mango city est majoritairement présent dans les principales villes de Chine avec en plus Hong Kong. C’est le numéro 3 des agences de tourisme en ligne en termes de popularité.

Elle a reçu les récompenses suivantes :

  • Top 10 des entreprises onlines de Chine par Brand China
  • Top 100 des entreprises d’e-commerce en Chine
  • Top vente de Costa récompensé par Costa en 2009
  • Meilleur centre d’appel de Chine
  • Label d’excellence dans la catégorie site de professionnel du tourisme décerné par China e-business research
  • Label d’excellence en tant que magasin proposant des voyages décerné par China e-business research

La filiale de Mangocity, qmangocity.com, se spécialise dans le service d’aide aux réservations en ligne pour des hôtels avec peu d’étoiles et non étoilés ainsi que des auberges situées sur des sites touristiques. C’est actuellement leader sur son segment de marché. C’est également une agence d’e-tourisme qui cherche à mettre l’accent sur les services disponibles autours des voyages et visites guidées en projetant de mettre en place, par exemple, un service d’arrêt supermarché dans ses voyages proposés.

Les objectifs de Mangocity restent assez différents des acteurs de taille plus importante en privilégiant l’interactivité, avec le client ainsi que le positionnement « hôtels bon marché ».

 

Ctrip reste indubitablement en tête du marché, et ce, malgré les différents partenariats et alliances faites par certains de ses concurrents. La comparaison des différentes stratégies et fait rapportés montrent trois tendances clés pour le moment :

La différentiation dans différent types de services est la clé de la rentabilité dans le secteur de l’e-tourisme. La stratégie la plus viable sur le long terme consiste à asseoir sa domination sur une spécialité avant de chercher à s’étendre vers d’autres domaines. C’est d’autant plus vrai avec l’écrasante présence de C-trip et la présence croissante de Qunar.

Ce qui était simplement considéré comme le futur il y a seulement deux ans est désormais le présent : l’internet mobile. Avec les chiffres du m-mobile en constante progression pour chacune de ces 5 entreprises, c’est désormais une affaire de rapidité pour savoir qui prendra l’avantage sur ce secteur encore en pleine phase de développement. Qunar semble avoir un léger avantage dans ce domaine avec son app déjà très répandue.

Finalement, d’autres acteurs sont de plus en plus agressifs, bien que ne figurant dans ce classement, ce sont sans doute des entreprises qui imposeront de plus en plus leur présence, comme Lumama qui a lancé une campagne de marketing en Chine incitant les gens à télécharger son app tout en montrant ses offres premium à prix cassé. Une autre agence de tourisme en ligne qu’il est bon de mentionner ici est Alitravel du groupe Alibaba. Le plus grand groupe d’e-commerce au monde avait déjà investi auparavant dans le moteur de recherche Qyer, spécialisé dans les packages de voyages.

La guerre entre les BAT (Baidu, Tencent et Alibaba) par l’entremise de leurs investissements dans le secteur de l’e-tourisme et les stratégies toujours plus agressives des agences rendent ce secteur toujours plus compétitif.

Pour ce qui est du marché du voyage intérieur, les indicateurs sont sans conteste dans le vert :

Leave a Reply