Les informaticiens inventent un outil plus intelligent pour la détection des sites Web pornographiques

Zhang Quan et ses collègues de l’Institut d’Acoustique de l’ACS ont développé un système de reconnaissance complète des caractères chinois, qui pourrait identifier les contenus pornographiques sur les sites web non seulement par les mots clés mais aussi par la syntaxe et d’autres indices linguistiques.

« Le système fonctionne comme un moteur de recherche. Vous entrez l’adresse d’un site web et il pourra ouvrir automatiquement chaque page du site et examiner les mots, les phrase et les paragraphes des contenus pornographiques », a déclaré à Xinhua M. Quan, scientifique en chef du programme, jeudi (19 février).

« Il est plus intelligent que le moteur de recherche basé sur mots clés parce qu’il peut distinguer les articles qui critiquent les contenus pornographique et ceux qui parlent simplement de manière obscène », a-t-il ajouté.

Le système peut aussi détecter les paragraphes ambigus qu’il ne peut pas comprendre pour qu’ils soient vérifiés par les examinateurs, a-t-il affirmé. Le système est maintenant en période d’essai sur certains sites web des instituts.

« Nous prévoyons que beaucoup d’organisations gouvernementales et de gestionnaires de sites web vont le trouver utile », a déclaré M. Quan, « et nous allons bientôt mettre le logiciel sur le marché. »

Les scientifiques ont également établi une base de données de mots « à connotation pornographique » comme « normes de recherche » dans la vérification.

Le logiciel pourrait être utilisé par les responsables de la surveillance ou les sites web eux-mêmes pour une surveillance en temps réel des contenus web.

Toutefois, M. Quan a admis que la nouvelle invention pourrait dénicher seulement « la pornographie sous forme écrite », et ne pourrait rien faire face aux contenus audio ou aux images.

« Nous devons encore trouver un moyen efficace pour la vérification visuelle et audio, ce qui nécessite une technologie plus avancée », a déclaré M. Quan.

Au début du mois de janvier, sept départements gouvernementaux, dont le Bureau d’Information du Conseil et les ministères de la Sécurité Publique et de la Culture, ont conjointement lancé une campagne nationale de lutte contre les sites web pornographiques. Jusqu’à ce mois de février, 1.911 sites web pornographiques ont été fermés.

La campagne a été étendue pour inclure les jeux des téléphones portables, les romans en ligne, les blogs, les vidéos, les programmes radio, les sites web des téléphones mobiles, les forums de chat et les groupes de messagerie instantanée.

Leave a Reply