Google lance sa nouvelle plateforme de commercialisation de publicité en Chine

Pour les acheteurs concernés, c’est à dire les réseaux et les agences publicitaires, il fournit des ressources publicitaires et envoie les annonces à la bonne audience en temps réel par l’intermédiaire d’enchères, de manière à atteindre un retour sur investissement maximal. En Chine, les acheteurs comme Hylink, Taobao.com, Yoyi, et le Groupe Aegis ont rejoint la plateforme DoubleClick Ad Exchange de Google.
Pour les vendeurs et les éditeurs, DoubleClick Ad Exchange fournit un meilleur accès à un plus grand nombre d’annonceurs afin de permettre l’utilisation efficace des ressources publicitaires. Actuellement, les éditeurs chinois comme Sina.com, Sohu.com, CNTV, et Ifeng.com ont rejoint la plate-forme.
Chen Ji, directeur d’exploitation de la plateforme publicitaire DoubleClick de Google en Chine continentale, a déclaré aux médias locaux que la plate-forme Ad Exchange peut aider les vendeurs à augmenter leurs revenus de 188%.
Liu Yun, vice-président de Google a déclaré que DoubleClick Ad Exchange est une partie importante de la stratégie de Google en matière d’affichage publicitaire. Le lancement de cette plate-forme en Chine apportera le renouveau de l’affichage publicitaire et bénéficiera les différentes parties de l’écosystème de l’affichage publicitaire dans le pays.

Toutefois, les services publicitaires en ligne de Google ont été récemment critiqués par les webmasters chinois. La rumeur dit que des webmasters chinois ont été bannis des services AdSense de Google, car selon Google, ces webmasters ont utilisés des robots pour gonfler artificiellement leurs nombres de pages vues. Les webmasters affirment qu’ils n’ont rien faits de la sorte, et qu’ils ont plutôt attirés de nombreux utilisateurs vers leurs sites Web via des réseaux privés virtuels (VPN) qui sont apparus à Google comme des robots.
Si Google envisage sérieusement d’améliorer ses services en Chine, l’entreprise a besoin de mieux comprendre comment les visiteurs chinois consultent souvent des sites Web offshore par l’intermédiaire des VPN et comment ceux-ci peuvent tromper les algorithmes de Google.

Libre traduction de : Chinatechnews

Leave a Reply