Les bureaux de Facebook en Chine pourraient rencontrer des problèmes

Facebook veut créer des bureaux commerciaux en Chine pour servir les annonceurs locaux de ce pays.

Vaughan Smith, le vice-président du développement d’entreprise de Facebook, a déclaré que les entreprises chinoises deviennent progressivement de gros annonceurs sur Facebook. De ce fait, la compagnie explore de nouvelles méthodes pour supporter les services locaux en Chine et elle veut ouvrir un bureau commercial dans le pays à l’avenir.

Sur le long terme, la Chine est un marché stratégique pour Facebook. Et si Facebook arrive à ouvrir ses bureaux, alors l’entreprise pourra entretenir des relations très étroites avec le gouvernement chinois. Cependant, Facebook ne peut pas être aussi libre et ouvert qu’aux Etats-Unis, mais il y a également les problèmes de confidentalité. Même si Facebook montre une résistance aux requêtes du gouvernement américain, les utilisateurs n’ont pas confiance dans ce réseau social.

En janvier 2014, Facebook a investi 19 milliards de dollars pour racheter WhatsApp qui possède une grande base d’utilisateurs en Chine. De plus, Facebook possède aussi Instagram qui possède aussi ses fans dans ce pays.

Ce n’est pas facile pour les entreprises américaines d’entrer en Chine. En 2010, Google a relocalisé ses serveurs à Hong Kong tandis que Youtube est banni en Chine et Gmail est disponible en mode très limité.

Si Facebook crée un bureau pour la publicité, alors il devra créer une entité étrangère totalement séparée pour traiter avec les clients locaux. L’autre option est de créer uniquement un représentant, mais cela ne permet pas d’accepter les paiements en Chine, car les annonceurs devraient envoyer leurs paiements via des banques Offshore.

De plus, les autres problèmes est que le secteur de la publicité en Chine est corrompu. Facebook pourrait éviter ces problèmes en engageant des responsables de publicité chinois afin d’être présent, mais en évitant de s’impliquer totalement dans le processus. En effet, de nombreuses entreprises comme Google ou le chinois Baidu utilisent cette technique.

 

Leave a Reply