Achat et dépense

Pour obtenir ces chiffres, UBS a comparé les prix et les niveaux de salaires. Un panier de biens et services a été défini et le salaire moyen annuel se divise selon ces chiffres. Cela permet de comparer le pouvoir d’achat des salaires locaux. Le but était d’identifier combien de biens et services un travailleur local peut acheter avec son salaire net. Par conséquence, les villes avec les plus haut taux de taxes ont eu de mauvais scores. Plaçant New York à 100, nous pouvons constater que les consommateurs chinois et les indiens atteignent un pouvoir d’achat légèrement inférieur à un quart de celui des New-yorkais et que ce pouvoir d’achat est similaire dans ces deux pays. Le coût le plus élevé pour les centres économiques asiatiques reflète le coût élevé général des terrains et des propriétés dans ces villes.

USP a pris un panier de 39 produits alimentaires, comprenant des produits de base importants et ajustés aux variations saisonnières, ainsi qu’aux facteurs culturelles et climatiques, ce panier est compris à l’intérieur d’une échelle de prix global de 385 US$. New York a été estimé dépassant à 571US$, alors que Beijing a atteint 348 US$ et Shanghai 404US$. Ces données sont surprenantes car la Chine est un producteur agricole conséquent avec des terrains bon marché et des coûts salariaux très bas. L’Inde est de l’autre côté de l’échelle avec une moyenne du panier équivalent à 178 US$ à Delhi et 153 US$ à Bombay. Pour le même prix on peut acheter le double de quantité de nourriture en Inde par rapport à la Chine. Malgré un considérable manque d’efficacité du secteur agricole indien, ce pays reste capable d’apporter au consommateur de la nourriture deux fois moins chère qu’en Chine, montrant que les frais liés à chaîne d’approvisionnement augmentent rapidement et que le secteur de la distribution est perçu comme un pôle à part entière de profit.

Les prix de l’habillement sont basés sur des produits de bonne facture de grands magasins, mais ne sont pas des labels griffés ou de marques à la mode. Acheter un ensemble complet pour homme ou pour femme – veste, pantalon/jupe, chemise, sous-vêtements et chaussures – dans le prêt à porter, un grand magasin proposant sa propre marque, coûte en moyenne 885 US$ par complet à New York, 708 US$ à Beijing et 550$ à Shanghai. Ces prix sont tous plus élevés que ceux des villes les plus développées comme Singapour, Taipei et Séoul. Alors que la Chine est le centre de confection textile le moins cher du monde, le prix au niveau des produits finis semble très fort. Cette étrangeté peut s’expliquer encore une fois par le déséquilibre de la chaîne d’approvisionnement. L’Inde, le deuxième plus gros producteur mondial de textile, est en mesure de vendre le même complet, dans ses boutiques, à une moyenne de 243 US$, soit à un bien meilleur prix. Les vêtements à Bombay sont trois fois moins chers qu’à Shanghai.
Reproduit avec l’aimable autorisation de China Briefing magazine

Pour en savoir plus, l’étude complète est disponible (après inscription gratuite) sur le site China Briefing avec d’autres archives

Pour plus d’informations sur le droit en Chine et les questions fiscales ou pour obtenir des conseils dans ce domaine veuillez contacter info@dezshira.com

Leave a Reply