Gérer vos affaires en Chine lors d’une crise mondiale

[ Par Chris Devonshire-Ellis, partenaire sénior, Dezan Shira & Associés ]

Au cours des dernières semaines, de nombreux événements ont eu lieu: l’effondrement des bourses, les banques en crise et l’intervention des gouvernements du monde entier afin de sauver leurs institutions financières en difficulté. Malgré le renflouage par les instances de gouvernance internationale, et ce à l’aide de l’argent des contribuables, qui semble avoir enrayé la complète dislocation du système économique mondial, il ne fait cependant aucun doute que le boom de consommation qu’a connu l’occident lors des précédentes décennies va désormais s’amoindrir. Du fait que de nombreuses activités en Chine étaient destinées à alimenter ce boom, il est dorénavant temps de porter son attention sur des considérations pratiques lorsque vous gérez vos affaires en Chine.

Dans ce numéro, nous nous intéresserons aux entreprises directement établies en Chine ou à celles achetant en Chine mais implantées à l’étranger ainsi qu’aux conséquences pour l’économie chinoise et le développement du pays. Nous présenterons également la situation pour les autres marchés émergents de la région ainsi que les nouvelles opportunités à saisir.

Sur le terrain en Chine

Les points auxquels il faut être attentif:

  • l’augmentation des créances
  • la pression sur les flux de trésorerie
  • la réduction ou l’annulation des charges de travail
  • les banques réclamant un recouvrement des prêts et des réductions de découvert

N’en doutez pas, si vous êtes le fournisseur d’un client aux Etats-Unis ou en Europe, ce dernier cherchera à modifier l’équilibre de la relation qu’il entretient avec vous. En clair, pour rester son fournisseur, il voudra que vous financiez davantage ses affaires. Pour cela, il retardera le paiement de ses factures et allongera les conditions de règlement sans même vous consulter au préalable. Vous devez donc vous assurer que vos contrats avec lui sont solides, que les conditions de règlement y soient spécifiées ainsi que les pénalités encourues en cas de défaut de paiement après une période donnée, disons 60 jours.

Les flux de trésorerie

Dans un monde interconnecté comme le nôtre, les délais de paiement ne devraient pas dépasser les 45 jours (six semaines et demi). Si toutefois tel était le cas, cela signifie que votre argent est simplement utilisé à financer les flux de trésorerie de vos clients. Vous devez donc être strict sur ce point et insister sur le respect des termes du contrat. Par conséquent, il vous faudra parfois savoir vous montrer insistant jusqu’à ce que le message soit reçu. Bien que cela puisse s’avérer difficile, en particulier si vous avez eu jusqu’à présent une bonne relation avec vos clients, de telles mesures seront nécessaires si les abus deviennent trop fréquents.

Lorsque vous traitez ce genre de situation, vous devez rester vigilent quant à vos flux de trésorerie et vous commencerez donc par définir une stratégie. C’est-à-dire que vous devrez déterminer tous vos frais généraux, évaluer les rentrées que vous pouvez raisonnable attendre afin de couvrir vos dépenses et dans le cas où vous seriez dans l’impossibilité de payer, élaborer les solutions qui vous permettront de parer au mieux à ces difficultés. Soyez honnête et sévère avec vous-même. Si vous doutez que l’un de vos clients puisse payer à temps, ne comptez pas sur lui. Les temps sont difficiles et vos flux de trésorerie doivent être évalués au plus juste pour anticiper la véritable portée de chaque problème et ainsi leurs apporter la meilleure réponse possible.

Lire la suite :
La parité du pouvoir d’achat: acheter intelligent en Chine

Reproduit avec l’aimable autorisation de China Briefing magazine

Pour en savoir plus, l’étude complète est disponible (après inscription gratuite) sur le site China Briefing avec d’autres archives

Pour plus d’informations sur le droit en Chine et les questions fiscales ou pour obtenir des conseils dans ce domaine veuillez contacter info@dezshira.com

Leave a Reply