Social Chine

Cela est particulièrement vrai lorsque les employés viennent de différentes villes de Chine ou travaillent dans différents endroits.

Il y a six grandes catégories d’aide sociale en Chine. Celles-ci sont :

  • les retraites
  • l’assurance-maladie
  • le congé maternité
  • l’assurance-chômage
  • assurance accident
  • assurance en cas de maladie grave

En règle générale, l’employeur doit verser au nom de ses employés une contribution à chacune de ces catégories. Il est également requis que ces derniers contribuent à certaines d’entres elles. Ces prélèvements sont définies comme étant un pourcentage du salaire mensuel moyen.

Du fait que ces fonds sont administrés par les services des gouvernements locaux, les pourcentages auxquels sont soumis l’employeur et les employés divergent en fonction de la ville dans laquelle les employés résident. En Chine, cette appartenance administrative est caractérisée par le Hukou de la personne. Ainsi, la contribution à la sécurité sociale dont l’employeur devra s’acquitter pour deux de ses employés gagnant le même salaire peut être différente selon que par exemple l’un est de Shanghai et que l’autre est des environs de Kunshan. De façon similaire, la somme a payé par ces deux employés au titre de l’impôt sur le revenu sera différente car les cotisations sociales, qui dans ce cas sont à priori différentes, sont déductibles des impôts (jusqu’à une certaine limite).
Reproduit avec l’aimable autorisation de China Briefing magazine

Pour en savoir plus, l’étude complète est disponible (après inscription gratuite) sur le site China Briefing avec d’autres archives

Pour plus d’informations sur le droit en Chine et les questions fiscales ou pour obtenir des conseils dans ce domaine veuillez contacter info@dezshira.com

Leave a Reply