Due diligence

[ By Chris Devonshire-Ellis, Senior Partner, Dezan Shira & Associates ]

Durant les quinze ans d’activité de Dezan Shira et Associés en Chine, nous avons été confronté à de nombreux cas d’investisseurs étrangers en difficulté. Certaines de ces difficultés se sont avérées fatales, l’entreprise a du fermer. Contrairement à la croyance populaire, les avocats et les comptables ne veulent pas voir des entreprises en mauvaise santé. Chez Dezan Shira et Associés, les clients qui réalisent des profits et dont les investissements sont sur les rails génèrent des revenus plus importants et de loin plus viables que ceux générés par les entreprises en difficulté. C’est aussi vrai que parmi les nombreux cas que nous avons eu à traiter, 90% des problèmes auraient pu être évités en instaurant la due diligence dés le début du programme d’investissement. Ce travail initial aurait de façon quasi certaine donné l’alerte qui auraient changé la destinée de l’investissement et l’aurait rendu bien moins sujet aux problèmes. Dans cet article, je commencerai par montrer certaines attitudes envers les investissements en Chine qui peuvent gêner une approche censée de due diligence. Le processus n’est pas nécessairement coûteux, je présenterai ici essentiellement ce que les investisseurs économes peuvent faire pour limiter les risques. Nous évoquerons la due diligence de base que l’investisseur peut réaliser lui-même, nous observerons aussi les suppositions communes et les erreurs techniques sur la due diligence des investisseurs étrangers en Chine. Due diligence, due diligence, due diligence. Les six D que les investisseurs étrangers ne doivent jamais oublier, à cocher à chaque phase de leur processus d’investissement. Ne pas suivre ce conseil est bien plus qu’une négligence ; les problèmes dont on fait des histoires d’horreur que beaucoup d’expatriés aiment à se raconter peuvent être évités.

Je commencerai d’abord par les raisons pour lesquelles les investisseurs sont intimidés par la due diligence ; suivront des rappels simples, des exemple de risques cachés et des exemples de due diligence plus complexes.

Mauvaise attitude générale concernant la due diligence

Quand il est question de due diligence, la principale tendance est au manque de professionnalisme, au désir de faire de l’argent rapide, au refus de s’investir en faisant sérieusement ses devoirs à la maison et à la sous estimation de la ruse des Chinois quand il s’agit de lois.

Lire la suite :
Achats de produits en provenance de Chine

Reproduit avec l’aimable autorisation de China Briefing magazine

Pour en savoir plus, l’étude complète est disponible (après inscription gratuite) sur le site China Briefing avec d’autres archives

Pour plus d’informations sur le droit en Chine et les questions fiscales ou pour obtenir des conseils dans ce domaine veuillez contacter info@dezshira.com

Leave a Reply