Wall Street s’installe à Pékin

[ Par Chris Devonshire-Ellis, associé senior, Dezan Shira & Associates ]

Les visiteurs de Pékin, voire nombre de ses habitants, ne sont peut-être pas au courant de l’essor du quartier ouest de la ville au cours de ces deux dernières années mais de ce dernier a émergé un centre entièrement nouveau et étincelant, avec ses spécificités et est le siège des sociétés financières chinoises et internationales les plus connues. La Rue de la Finance de Pékin est bel et bien là. L’approche des Jeux Olympiques devrait sans aucun doute accroître la visibilité de son extraordinaire fortune et de son influence auprès des nombreux responsables des services financiers internationaux en visite tels que Visa, soulignant l’importance de ce qui est devenu un presque paisible, déjà achevé, redéploiement des fonds et de la géopolitique financière du pays.

Ce numéro de China Briefing se penche sur l’histoire qui se trouve derrière cet impressionnant quartier, sa signification cachée et sur l’ensemble des architectes, designers, banques et groupes hôteliers qui ont fait de la Rue de la Finance de Pékin, en à peine un peu plus de deux ans, le moteur financier le plus actif de tout le pays. Un quartier qui a le potentiel de rivaliser avec Tokyo.

Les débuts

La Rue de la Finance a été conçue à l’origine par le gouvernement local du quartier de Xicheng il y a environ 15 ans. Au cours de la dernière décennie, son développement a été assez lent. Ce n’est que depuis ces trois ou quatre dernières années que le quartier a commencé à émerger en tant que marché secondaire important et aire de vente au sein de la capitale.

Autrefois, pendant la dynastie Qing, ce quartier était réservé aux résidences des membres secondaires de la famille impériale, à la noblesse et aux artisans de la Cité Interdite. De nombreuses résidences sur cour furent construites ici, typiquement modestes à l’extérieur mais cependant somptueuses une fois entré dans l’enceinte principale. Ce n’est pas pour rien que le vieil adage pékinois, dur à propos des revenus des nouveaux hommes d’affaires, est toujours valable: « les gens qui vivent à l’Est sont les plus riches, tandis que ceux qui vivent à l’Ouest sont les plus traditionnellement nobles. »

Lire la suite :
Développement et Annuaire

Reproduit avec l’aimable autorisation de China Briefing magazine

Pour en savoir plus, l’étude complète est disponible (après inscription gratuite) sur le site China Briefing avec d’autres archives

Pour plus d’informations sur le droit en Chine et les questions fiscales ou pour obtenir des conseils dans ce domaine veuillez contacter info@dezshira.com

Leave a Reply