Boom du SMS en Chine

En plus, le SMS est rapide, commode, bon marché et, plus important encore, le destinataire est presque sûr de recevoir le message envoyé, en comparaison avec des messages envoyés au moyen d’autres médias.

Il n’est donc pas surprenant qu’un media aussi populaire attire l’attention du gouvernement. People’s Daily a rapporté que les tribunaux ainsi que d’autres agences gouvernementales ont commencé à fournir certaines informations à ceux qui les réclament via le SMS.

L’usage généralisé du SMS enregistré récemment a connu une autre illustration à travers les excuses envoyées à l’occasion du Nouvel An par les 22 compagnies laitières – avec à leur tête la société Sanlu, qui a fait faillite – à travers des messages textuels. Ces compagnies ont envoyé le message suivant à des millions d’abonnés du téléphone mobile :

« Nous sommes profondément désolés pour le mal causé aux enfants et à la société », peut-on lire dans le message. « Nous vous présentons nos excuses sincères et implorons votre pardon. »

Cela n’a-t-il pas été un moyen plus rapide, plus économique et plus direct que d’autres médias ? La popularité du SMS en fait aussi le moyen favori pour envoyer des messages « obscènes. »

Le gouvernement chinois, à travers sept départements gouvernementaux, dont le ministère de la culture et le bureau de sécurité publique, s’est engagé à éradiquer les messages obscènes envoyés par les téléphones mobiles dans le cadre de son action récente en faveur de la sauvegarde de la moralité publique.

Les SMS à contenu sexuel explicite ont été déclarés illégaux depuis mars 2006, quand une nouvelle loi a été introduite pour condamner les contrevenants à payer une amende de 500 yuans (£50) ou à être détenus pendant neuf jours.

Outre les messages obscènes, les propriétaires de téléphones portables pourraient aussi recevoir des messages non désirés ou des bêtises. D’après le ministère de l’industrie et de l’information technologique, les abonnés chinois de téléphonie mobile recevaient 10 spams chaque semaine à la fin de 2008 malgré les efforts continus anti-spam du gouvernement et des opérateurs.

Plus dangereux encore que le spam et les messages obscènes, des messages frauduleux conçus pour inciter les utilisateurs de téléphones portables à livrer leurs données financières ou à donner de l’argent.

Les téléphones portables procurent des bénéfices importants aux utilisateurs qui savent gérer les messages positifs aussi bien que les messages négatifs qui leur parviennent.

Source : Konaxis

Leave a Reply