Ericsson a besoin de centaines d’employés chinois pour la construction de la 3G

Ce plan de licenciement concernait 5% de ses effectifs en Chine et était présenté comme faisant partie d’un plan mondial qui prévoyait la suppression de 5.000 emplois.

Aujourd’hui, un représentant du département des ressources humaines d’Ericsson Chine a déclaré que la pression maintenant venait du recrutement, pas du licenciement. Le département de technologie d’Ericsson en Chine va recruter quelques centaines de nouveaux employés cette année et son département de télécommunications a également besoin de sang frais.

Ericsson fait partie des grands gagnants de l’appel d’offre de construction d’un réseau 3G pour China Unicom. Ericsson s’est assuré de 21.5% des commandes, juste derrière Huawei, d’après un article paru dans le journal en langue chinoise Commercial Times. China Unicom projette d’investir 60 milliards de yuans (8.77 milliards de dollars US) pour construire un réseau WCDMA en 2009, a ajouté le journal.

Le président de China Mobile Wang Jianzhou a également déclaré à la fin du mois de janvier 2009 que la compagnie projetait d’inclure Ericsson dans la liste de ses fournisseurs d’équipements pour son réseau 3G.

Dans son dernier rapport financier publié en janvier 2009, Ericsson planifiait de réduire davantage les coûts en supprimant 5.000 emplois, l’objectif étant d’économiser 10 milliards de SEK par an avant la seconde moitié de 2010.

Ericsson a prévu d’augmenter ses parts dans la marché global de l’équipement en télécommunications, aujourd’hui aux alentours de 43-44%, en hausse par rapport aux 33-34% en 2003, selon le président directeur général d’Ericsson Carl-Henric Svanberg.

Comptant sur une solide capacité en recherche et développement, Ericsson pourrait gagner plus d’appels d’offres de TD-SCDMA dans un avenir proche, a affirmé M. Olsson. China Mobile projette de dépenser 58.8 milliards de yuans pour l’équipement TD-SCDMA cette année.

Source : Konaxis

Leave a Reply